L’artiste Evgeni Yali, (Saratov)

Eugène Yali est  membre de l’Union des Artistes de Russie. C’est un artiste bien connu. Ses œuvres figurent dans des collections de la Galerie Tretiakov, au Musée d’Art d’Etat A.N. Radischev de Saratov, au Musée d’histoire locale de la région  de Saratov,  au Musée d’Etat K.A. Fedin, au Musée régional d’Engels, à la Galerie d’Art de Volsk.    En 1996 l’Académie Russe des Arts a attribué à Evgeni  Yali le diplôme des meilleures  œuvres des beaux-arts, de critique d’art et d’architecture. En avril 1998  le nom d’Evgeni Yali a été retenu à titre d’exemple dans les biographies de l’édition anglaise de l’annuaire international des meilleurs artistes de l’Institut American de Biographies (Caroline du Nord). Actuellement, le peintre Eugene  Yali vie et travaille à Saratov.
.
Evgeni Yali est un artiste rare et étonnant. Rare même pour une Russie riche en talents. Il est difficile de trouver un nom dans la peinture Russe avec lequel on puisse le comparer. On peut faire plus facilement une analogie avec un exemple littéraire.  C’est probablement, avec un chatoiement de lune identique, qu’Afanassi Fet a frappé ses contemporains: “La clarté nocturne et les ombres………Dans le soleil levant …!”.   C’est un poète qu’aujourd’hui, tout le monde s’accorde avec conviction à traiter de philosophe. Il se peut qu’un tel qualificatif soit aussi attribué à l’œuvre de Yali.
 .
On dit parfois de Yali qu’il est un « artiste de chambre »- ce n’est pas tout à fait vrai – derrière les sujets dits « de chambre » se cache une immense impression de « présence », impression d’être « ici et maintenant », on a l’impression de « voir » le monde tel qu’il est. La première chose qui frappe quand on est confronté à cette peinture, nouvelle et inhabituelle, c’est sa « profondeur ». Dans le périmètre du cadre on entend le crissement de la neige gelée. L’air qu’on respire dans cet espace est rempli par l’humidité de l’aube – tout est réel comme une chair palpable. L’atmosphère créée par Yali est fascinante. Parler de perspective, de tonalité ou de coloris est impossible et déplacé. Il n’y a pas ces catégories dans ces peintures, ce qu’il y a en elles c’est une mystique créative. Il est difficile de croire qu’à la base de tout cela il y a une boite usée de couleurs.
   .
Le travail du mouvement, son rendu dans un espace à deux dimensions est spectaculaire. Cet objectif, qui a presque disparu de la problématique de la peinture contemporaine, est atteint, sans contrainte et naturellement dans les œuvres de Yali. Comme quelque chose d’évident et depuis longtemps habituel les pies volent, et ce qu’il y a de particulier à cela c’est que dans la nature les pies volent et dans la peinture aussi. Chez Savrassov, en vérité elles ne volaient pas, mais chez Yali elles se sont mises à voler – comme il sied à un maitre. Un maitre qui possède et l’esprit et la forme. Le développement rythmique dans les œuvres de Yali est dynamique et toujours musical. Ses décisions de composition sont brutales et inattendues comme un « clic » d’appareil photo. Mais à travers ces instantanés de campagnes et de champs il en ressort clairement et avec inquiétude une autre image : une image de l’âme humaine. Quelle est cette âme, à qui appartient – elle? C’est la nôtre, elle nous est commune, authentique et véritable.
.

l’Art Russe et Paris ©                                                                                                  

Advertisements
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Advertisements
%d bloggers like this: