Iconographes Drobot, (Paris)

Nous avons rencontré Georges Drobot, fils de l’archiprêtre Georges Drobot, dans les ateliers de l’ADAC au Petit Palais, avenue W. Churchill à Paris qui accueillent  l’école d’iconographie créée il y a près de 50 ans par son père. Nous proposons aujourd’hui à nos lecteurs de “Russian Art & Paris” un entretien avec Georges Drobot fils au sujet de cet îlot de la culture russe dans la capitale française (photos de Vladimir Bazan).

 

Interview de l’iconographe Georgy Drobot pour le  journal “Russian Art & Paris”.

.

La tradition de l’iconographie implique le respect d’un canon, respecté de siècles en siècles. Comment pente s’inscrire une nouvelle école dans ce contexte ?

Il est inexact de parler d’une nouvelle école le terme d’école est propre aux historiens de l’art qui étudiant les évolutions de l’art dans l’espace et le temps. Précisément, dans l’espace et le temps, iconographie contemporaine est différente entre les USA, l’Europe, La Grèce ou la Russie. L’iconographe a une approche tourte différente: il a pour préoccupation la transmission
D’une tradition séculaire: le canon iconographique, qu’elle soit exprimée dans la sensibilité byzantine, russe ou balkanique. L’approche n’est pas stylistique mais signifiante le style, la forme est souvent trompeuse, jouant sur la séduction,  le plaisir des sens. L’icône canonique doit manifester la sainteté l’exemple, réel, historique de celui qui est modèle que nous vénérons parce qu’il a réalisé ce à quoi l’homme est appelé: la vie éternelle dans le repos de l’Amour de notre Seigneur Jésus Christ. Voilà le propos de l’icône. Pour en être des témoins  véritablement dignes nous suivant respectueusement les règles élaborées aux cours des siècles. C’est la communion ecclésiale qui nous guide et non la fantaisie personnelle. L’expression stylistique est passagère, régionale. Elle évolue constamment l’essentiel est d’être dans l’expression priant de la rencontre entre la représentât. On-image et le prototype – image d’éternité.  Ensuite, nous observons une diversité étonnante de la représentation des mystères  de la foi inscrite dans l’histoire de l’Eglise et l’histoire des hommes, glorifiés dans la mémoire de l’Eglise.
L’écriture de l’icône comporte naturellement une marque individuelle, historique, locale. Autant de pays orthodoxes – autant d’expressions varices.
Ainsi le souci de mon père, le père G. DROBOT était, avant toit, de témoigner de la Béante dans la tradition orthodoxe malgré son exil.
.

Commente se sont formées les ateliers d’icônes en occident?

Suite à l’émigration russe dans les années 20, un certain nombre d’iconographes se regroupèrent  à Paris. En 1925 est fondée l’association Icône sous l’égide de V.P. Riabouchinsky, N.I. Istelenov, C.V.Morozov et d’autres. Dans les années 50, avec l’affluence de nouveaux émigrants, un nouveau aéropage de peintres et iconographes apparaissent: G. Kroug, L. Ouspensky, etc. Mon père, ayant travaillé à Rome avec P. Safronov rejoint à Paris l’Association. Les premières commandes modestes sont réalisées pour les paroisses orthodoxes. Il faut signales que le milieu catholique commence à s’intéresser à l’icône  dans ces années. Les relations par contre, avec l’Eglise orthodoxe de Moscou sont difficiles pour des raisons compréhensibles. Actuellement grâce à Dieu,  les échanges sont riches et productifs la thématique iconographique est principalement le fond hérité des anciens mais s’enrichit constamment avec les canonisations des nouveaux martyrs russes et la redécouverte des saints locaux de France et plus largement du monde occidental chrétien. Cela est d’autant plus important que nous vénérons   la mémoire des Saints qui nous sont communs jusqu’an schisme de 1054. Depuis l’Eglise catholique a canonisé des Saintes qui sont évidemment dignes d’être représentez  en icône dans le cadre de la vénération catholique exclusivement.
.

La réalisation d’une icône relève d’un processus technique complexe. Dans quelle mesure les matériaux contemporains (dont synthétiques) peuvent être utilisés ?

L’iconographie traditionnelle use scrupuleusement des méthodes ancestrales : pour une raison simple: ces méthodes ont fanent  leurs preuves!  L’usage de produits contemporains est tentant seulement pour les paresseux.
.

Les icones anciennes ont été souvent repeintes. Comment faire pour retrouver l’original?

Le progrès des techniques de restauration perme de séparer les couches de repeints successifs sans les détruire (institut de restauration  N.Grabar, élaboration sous la direction de V.N.Ovtchinikov). Bien entendu, il se peut que la couche d’origine soit très détériorée l’analyse en laboratoire permet de déterminer la pertinence de ce type d’intervention.
.

Actuellement, les biens de l’Eglise orthodoxe en Russie sont progressivement restitues par l’Etat. Un problème aigu se pose pour les icônes anciennes conservées dans les musées, qui demandent des conditions de préservations particulières. Que pensez-vous de cette situation?

L’Icône  est avant tout un objet de vénération et de  prière dans l’église. Dans ce cas elle est vivante et apporte de l’aide le musée n’est pas sa place. Voyez avec quelle sagesse la Galerie Trétiakov a disposée dans une chapelle annexe au musée la célèbre icône de la Vierge de Vladimir la brule une veilleuse, des cierges sont allumés par les fidèles accidents librement dans ce lieu ou l’icône revit.
.

Que pensez-vous de l’organisation d’exposition d’icônes contemporaines?  

En fait, l’icône n’est pas un objet d’exposition. Ce pendant une exposition permet à un plus large public de faire connaissance d’un art sacré vivant. Donc c’est justifié.

.

.
.

Advertisements
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Advertisements
%d bloggers like this: